Au moins 31 cas mortels dus à E. coli O104:H4 liés ; a des graines Germées en allemagne

Plus de 3000 personnes malades comprenant 795 cas d’insuffisance rénale dans l’une des plus grandes épidémies de l’histoire

Après des semaines d’enquête, les autorités allemandes de la santé ont dit le 10 juin 2011 que « ce sont des graines germées ».

Les autorités de l’Allemagne recommandent d’éviter de consommer des graines germées ; les conseils de santé à propos des réserves de consommation des laitues, des tomates et des concombres ont été levés. Même si les analyses des graines germées de la ferme mise en cause n’ont pas détecté la souche épidémique, l’épidémiologie a fait le lien entre la consommation de graines germées et la maladie.
Les graines germées crues ont été liées au moins à 55 épidémies de maladies infectieuses d’origine alimentaire depuis 1988.

Les maladies associées aux graines germées fraîches peuvent provenir de semences, de l’eau, ou du sol contaminés, ou d’une mauvaise hygiène.

La plus importante épidémie de maladies d’origine alimentaire en Allemagne que l’on n’ait jamais connu a commencé au début du mois de mai, et des malades, en particulier ceux souffrant d’un syndrome hémolytique et urémique (ce qui conduit à une insuffisance rénale), sont encore signalés. E. coli O104:H4, provoque une maladie semblable au sérogroupe le plus commun O157:H7. Cette souche semble être particulièrement dangereuse et a conduit à plus de décès et d’hospitalisations que ce qui est observé d’habitude lors d’une épidémie à E. coli pathogène.

La majorité des cas sont signalés dans le nord de l’Allemagne, mais il y a eu cas des cas de maladies au Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Autriche, Danemark, Norvège, Suisse, Suède, Espagne, France et Pays-Bas. À l’exception de 2 cas seulement, toutes les personnes concernées avaient récemment visité l’Allemagne.

La source de l’épidémie a été difficile à déterminer car les indicateurs et les agents pathogènes ont été retrouvés sur plusieurs des aliments qui ont été étudiés, mais la souche épidémique n’a pas été retrouvée. Les données épidémiologiques publiées par les autorités sanitaires allemandes le 10 juin ont montré que les graines germées étaient la source de l’épidémie.